Étapes de préparation du système de CVC en vue de la réouverture d’un immeuble


Étapes de préparation du système de CVC

Les conséquences de la pandémie de COVID-19 en ce qui concerne les taux d’occupation des bâtiments commerciaux ont eu dès le 15 mars 2020 un impact sur la plupart des espaces de travail. Les politiques gouvernementales prévoyaient des restrictions et l’arrêt temporaire des activités des entreprises afin de créer une distanciation physique. De leur propre chef, les entreprises ont également mis en œuvre des mesures supplémentaires.

Quand la plupart des occupants sont passés en mode télétravail, les systèmes techniques des bâtiments ont connu une baisse de leurs besoins opérationnels. De plus, ces changements dans les espaces de travail se sont produits pendant une “intersaison” climatique. La combinaison de la réduction des charges des équipements en raison des faibles taux d’occupation et des températures extérieures clémentes suggère que de nombreux systèmes techniques ont été peu utilisés. Pour ce qui est des systèmes de refroidissement, il est probable que beaucoup n’ont pas encore été soumis à leur procédure de démarrage printemps-été habituel.

D’autres systèmes d’infrastructure d’installations, comme ceux énumérés ci-dessous, auront également été peu utilisés.

La résilience opérationnelle ainsi que la santé et la sécurité sont des éléments primordiaux lorsque vous préparez vos installations pour la réouverture. Chaque propriétaire, gestionnaire, équipe des opérations et leurs différents fournisseurs de services techniques doivent discuter et convenir des activités qui constituent la procédure de redémarrage des installations la plus appropriée. L’utilisation des installations, leur conception, leur âge, les types de systèmes, tout problème connu ainsi que l’entretien continu réalisé depuis le 1er mars 2020 sont des facteurs importants à prendre en considération.

Les équipes de GDI Services aux immeubles et d’Ainsworth invitent chaque propriétaire ou gestionnaire à collaborer avec leurs différentes ressources pour mettre en œuvre un plan de redémarrage simple pour chaque domaine technique. L’état physique et le fonctionnement des équipements et des services du bâtiment doivent être évalués. Nous suggérons que chacun de vos fournisseurs de services d’infrastructure technique effectue ce qu’il considère comme étant ses programmes d’entretien préventif et prédictif les plus rigoureux en préparation de la réouverture. Toutes les tâches ne contribuent pas nécessairement précisément aux mesures d’atténuation de la propagation du virus causant la COVID-19, mais devraient apporter la tranquillité d’esprit et l’assurance que vos principaux systèmes sont capables de réagir et de fonctionner à haut régime.

  • Systèmes mécaniques 
    • Eau réfrigérée/condensée : boucles ouvertes/fermées (tours de refroidissement) 
    • Tous les systèmes de ventilation et de pompage (précompresseur) 
    • Discuter du nettoyage par étapes des conduits de ventilation 
    • Évaporateurs et bacs d’évaporation 
    • Discuter du nettoyage et de l’assainissement des entrées et des retours d’air 
  • Automatisation du bâtiment 
  • Systèmes électriques 
  • Eau, systèmes d’égout sanitaires, siphons, bassins collecteurs
  • Caractéristiques de l’eau 
  • Appareils élévateurs 
  • Eau potable : purge des robinets 
  • Systèmes de sécurité des personnes en cas d’incendie 

Bloc ventilateur 

  1. Vérifier les filtres, les remplacer et les dater s’ils ne sont pas adéquats.
  2. Nettoyer et désinfecter le serpentin évaporateur et le bac de récupération. 
  3. Vérifier si les ventilateurs se sont mis en marche et si l’air entre et sort du bâtiment. 
  4. Inspecter le moteur, les poulies, les courroies, la roue du ventilateur et les roulements à billes.
  5. Inspecter les registres (extérieur et de retour) qui permettent de réguler l’air frais dans le bâtiment.
  6. Vérifier la pression globale du bâtiment et les espaces critiques pour s’assurer que la pression y est positive.

Commandes

  1. Inspecter le câblage, les commandes de fonctionnement et de sécurité, les disjoncteurs et les fusibles.
  2. Inspecter et régler le thermostat ou le système de gestion environnementale (SGE).
  3. Vérifier que l’étalonnage des dispositifs et des capteurs est adéquat pour le réglage du confort et de la ventilation de l’espace. 
  4. Vérifier si les alarmes et les alertes sont configurées et si leur ligne de communication est adéquate, c’est-à-dire que la personne désignée est bien celle qui est avertie. 

Condensation 

  1. Vérifier les performances de refroidissement, la différence de température et, si elle est hors plage, vérifier si le réfrigérant est correctement remplacé. 
  2. Inspecter et nettoyer le serpentin du condenseur avec une solution de nettoyage approuvée. 
  3. Inspecter l’économiseur, le compresseur, le ventilateur du condenseur et les pales. 
  4. Vérifier la température de l’air à la sortie du serpentin pour s’assurer que le système effectue la déshumidification. 

Chauffage

  1. Inspecter et nettoyer les brûleurs/l’échangeur de chaleur. 
  2. Inspecter la soupape de dérivation de gaz chauds, l’allumage et les commandes de sécurité. 
  3. Inspecter les commandes/clapets de fonctionnement. 
  4. Vérifier que l’approvisionnement de carburant est en fonction et disponible. 


Les systèmes de CVC d’un immeuble doivent être démarrés avec méthode afin d’éviter le délestage qu’occasionnerait un démarrage simultané

En fonction de la durée d’inactivité des équipements, il convient de laisser les systèmes fonctionner pendant un certain temps en les surveillant attentivement pour s’assurer que les clapets, les interrupteurs, les joints, etc. fonctionnent correctement.

Les employés de l’immeuble chargés d’évaluer la structure physique et les systèmes de l’immeuble doivent être autorisés ou certifiés pour leurs activités et doivent en référer à toutes les autorités compétentes.    


CONSIDÉRATIONS RELATIVES AU SYSTÈME DE CVC POUR LA COVID-19

De nombreux propriétaires, gestionnaires et exploitants d’immeubles commerciaux continuent à poser des questions sur la COVID-19 en ce qui a trait précisément à leur système de CVC. Ces questions sont axées sur la crainte que le système de CVC ne contribue à la propagation du virus causant la COVID-19. Il est important de répondre à ces craintes en s’appuyant sur des informations et des faits provenant de sources reconnues telles que l’ASHRAE, l’OMS et le CDC, entre autres.

En avril 2020, il a été largement rapporté que les systèmes de CVC pourraient contribuer à la propagation de la maladie. Nous aimerions aborder l’un de ces récents rapports concernant un restaurant en Chine qui a attiré l’attention de la communauté internationale.

Selon l’OMS, il n’y a aucune preuve que des gouttelettes contaminées circulent dans les systèmes de ventilation. Au fur et à mesure que d’autres études seront réalisées, GDI Services aux immeubles fournira de plus amples informations.

Qu’est-ce que le filtre HEPA et devrais-je utiliser un filtre HEPA dans mon système de CVC? 

Le filtre HEPA est un type de filtre à air mécanique plissé. Il s’agit d’un acronyme pour “high-efficiency particulate air”. Ce type de filtre à air peut théoriquement éliminer au moins 99,97 % des poussières, pollens, moisissures, bactéries et toutes les particules en suspension dans l’air d’une taille de 0,3 micron (µm). (1)  

Le virus SRAS-CoV-2 qui a provoqué la pandémie mondiale de COVID-19 en 2020 a une taille moyenne de 0,06 à 0,15 μm de diamètre. Par conséquent, selon les données actuelles de l’OMS(2), le virus SRAS-CoV-2 est principalement transmis par des gouttelettes respiratoires d’une taille supérieure à 5 à 10 μm de diamètre, ce qui est beaucoup plus grand que le virus lui-même.  

Techniquement, si ces gouttelettes de grande taille contenant des virus atteignent les filtres du flux d’air de reprise du système de CVC, une partie importante peut être emprisonnée en fonction de la cote MERV du filtre utilisé. Si, en tant que propriétaire/exploitant, vous travaillez selon la norme minimale de MERV 8 de la norme ASHRAE 52.2 et que vous souhaitez améliorer la capacité de filtration, nous vous recommanderons de discuter avec votre entrepreneur local de l’utilisation de filtres ayant une cote supérieure, comme le MERV 13. Veuillez vous référer au tableau de cotation des filtres MERV à la page suivante.

Il y a plusieurs considérations essentielles à prendre en compte lors de l’utilisation de filtres ayant une cote plus élevée.

  • Le filtre emprisonnera le virus, mais ne le tuera pas. Il faut donc disposer correctement des filtres contaminés pour contenir la propagation du virus. 
  • Votre système de ventilation peut ne pas être conçu pour les caractéristiques de filtres ayant une cote plus élevée. Vérifiez auprès de votre entrepreneur local en CVC pour confirmer que vous pourrez continuer à maintenir les performances établies à la conception du système. 

Comment le système de CVC peut-il alors contribuer à la propagation du SRAS-CoV-2 et d’autres virus? 

L’air est acheminé par des grilles et des diffuseurs d’air qui sont situés dans tout l’espace occupé. La vitesse du débit d’air varie en fonction de la conception du diffuseur et des caractéristiques du débit d’air. Une vitesse de déplacement de l’air plus élevée peut propulser les gouttelettes contaminées sur une plus grande distance, ce qui fait que ces gouttelettes restent dans l’air plus longtemps. Les occupants qui respectent la distanciation physique recommandée peuvent tout de même être exposés aux gouttelettes dans les circonstances susmentionnées. Les plaintes périodiques des occupants concernant des courants d’air peuvent indiquer que cette situation existe dans vos installations. 

Un rapport d’incident qui reflète cette condition est documenté par le CDC et peut être consulté par le lien suivant pour référence: https://wwwnc.cdc.gov/eid/article/26/7/20-0764_article   C’est l’un des incidents qui a été largement rapporté. 

Il est recommandé d’envisager les mesures suivantes pour déceler le risque d’une vitesse du débit d’air supérieure à la normale. 

  • En discuter avec les occupants de l’immeuble et le personnel d’entretien. 
  • Revoir les risques et en discuter avec votre entrepreneur en entretien. 
  • Consulter votre entrepreneur en entretien sur l’équilibrage de l’air pour vous assurer que le système fonctionne comme à l’origine. 
  • Revoir les plans et la conception existants avec l’ingénieur et les entrepreneurs. 


Liste descriptive des filtres MERV


Synthèse des considérations